Partenaires

CNRS



Rechercher


Accueil > Membres de l’Idemec > Post-Doct - A.T.E.R

ZEGHMAR Lydia A.T.E.R





Doctorante, contrat ATER Département d’études moyen-orientales (DEMO) IDEMEC/ IREMAM AMU
Contrat ATER , Aix-Marseille-Université, Oct. 2020-Sept. 2021)

- lydiazeghmar[at]gmail.com




Titre de thèse

"Acculturer le passé. Écritures et performances du bandit zeybek en Turquie contemporaine" (Turquie)

Résumé de thèse : Cette thèse porte sur les formes d’interprétation et de commémoration des bandits ottomans dits zeybek dans la région Égée en Turquie contemporaine. À la période ottomane tardive (XIXème), cette appellation désignait des « bandits-paysans », autochtones et bien ancrés dans le tissu social de région, pour les distinguer d’autres groupes criminels. De nos jours, zeybek est également le nom d’une tradition musicale et chorégraphique composée d’airs à danser, de mélodies et de poésies chantées, devenu emblématique de la région au sein de l’espace national. J’entreprends dans ce travail l’analyse de la relation circulaire entre deux composantes de la culture locale : d’une part la constitution d’un savoir sur les bandits zeybek, et d’autre part la performance du répertoire artistique éponyme.
J’ai pour cela mené une enquête ethnographique à Tire, petite ville située au cœur de la province d’Izmir, auprès de folkloristes, danseurs, historiens de province, et entrepreneurs culturels. Je propose de suivre ces acteurs dans leur quête des traces des bandits zeybek et des performances poétiques à travers lesquelles ils prétendent restituer l’univers de leur héros culturel, et construisent ce qu’ils appellent la « culture zeybek ». Les activités étudiées vont de l’écriture de l’histoire locale aux célébrations rituelles, en passant par la danse et le reenactment (reconstitution historique) filmique. La référence aux temps ottomans et à la guerre gréco-turque (1919-1922) est à tel point constitutive de ces initiatives variées qu’on peut les considérer comme autant de manières locales d’acculturer le passé, dont l’analyse met en lumière les enjeux et la portée sur la scène nationale.
Dans la première partie de la thèse, j’introduis certains éléments de la codification sociale des relations interpersonnelles et de la fête en région égéenne. Cela me permet d’analyser les dynamiques culturelles et sociales engendrées par des performances musicales et dansées qui mettent en scène divers groupes et univers sociaux. En cheminant avec des folkloristes du village à la ville, j’observe les effets de la sportification sur la structuration des savoirs traditionnels et retrace le passage de la diversité ethnique à la turcisation de l’identité régionale. La seconde partie est consacrée à l’étude ethnographique de diverses activités commémoratives relatives aux bandits zeybek. J’observe comment se construit une tradition culturelle à partir d’une lecture particulière de l’histoire locale, comprenant aussi bien des visées politiques nationalistes, que la promotion d’une identité plus locale révélant une certaine épaisseur vernaculaire. Dans la dernière partie, je focalise mon attention sur les formes poétiques d’actualisation du bandit zeybek. J’insiste sur l’expérience esthétique du passé, médiatisée par des performances qui mettent en jeu les corps, les affects et l’identification des amateurs de zeybek à une figure vernaculaire de la masculinité.


Recherches actuelles


Thème de la recherche

- Turquie
- Egée
- Turquie, Danse, Banditisme, Anthropologie historique, Savoirs,


Bibliographie/ CV

- Voir/Télécharger le CV/ la bibliographie complète
articles en ligne :







- Ouvrages publiés :