Partenaires

CNRS



Rechercher


Accueil > Agenda > Évènements passés - Archive

Soutenance de thèse de Francesca MININEL

Soutenance de thèse de Francesca MININEL

Mardi 9 juillet 2019
14H00 MMSH, salle Georges DUBY, Aix en Provence
Madame Francesca MINIMEL soutiendra sa thèse en anthropologie intitulée

« Virginity for Health » - Le concours des vierges modèles et la prévention du VIH/sida au Togo.

Sous la direction de Frédéric Saumade (Professeur des Universités, Aix-Marseille Université-IDEMEC-UMR 7307 AMU-CNRS) et Alice Desclaux (DR en anthropologie, TransVIHMI, IRD)

devant le jury composé de :
M. Rijk VAN DIJK (rapporteur) : Professeur à l’Université de Leiden (Pays-Bas)
Mme Isabelle GOBATTO (rapporteure) : Maître de conférences à l’Université Bordeaux Segalen
Mme Sandra FANCELLO : Directeure de Recherche Centre National de la Recherche Scientifique
Mme Sandrine MUSSO : Maître de conférences à l’Université d’Aix-Marseille
Mme Meskerem GRUNITZKY-BEKELE (invitée) : médecin infectiologue et ancienne Directrice régionale pour l’Afrique occidentale et centrale de l’ONUSIDA

Cette recherche porte sur les dimensions sociales et politiques de la promotion de l’abstinence jusqu’au mariage et des pratiques de test de virginité en tant que stratégie préventive du VIH au Togo, dans le contexte de la croissance des mouvements identitaires et religieux, mais aussi en relation aux politiques de prévention mises en place par les organismes de santé nationaux et internationaux.
À partir de l’observation ethnographique du Trophée des vierges, un concours de filles vierges organisé dans le cadre de la prévention du VIH et calqué sur les concours de beauté d’origine nord-américaine, d’une enquête menée chez les jeunes étudiants loméens et de l’ethnographie de rituels d’initiation des jeunes filles dans le Nord du pays, il s’agit d’analyser la manière dont les conceptions locales de l’entrée en sexualité s’articulent avec les notions globalisées véhiculées par les organismes de santé publique et la manière dont cette articulation façonne les pratiques contemporaines de la sexualité, les systèmes d’organisation familiale, de construction du genre et de catégorisation des comportements sexuels.
L’analyse montre que les conceptions urbaines sanitarisées de la virginité se situent en rupture avec la valorisation traditionnelle de la fertilité adolescente et que les rites d’initiation féminine tendent à changer dans le sens d’une adéquation aux normes morales chrétiennes, dont une valorisation de l’abstinence virginité prémaritale qui n’était pas forcement présente dans le passé. En outre, dans le contexte urbain éwé mondialisé, de plus en plus les
pasteurs préconisent la virginité comme moyen de prévention des « esprits sexuellement transmissibles », souvent associés à la figure de Mamywata, la déesse sirène qui dans le vodu représente une féminité puissante et joyeuse.
L’activisme pro-virginité développé dans le cadre de la lutte contre le VIH, bien qu’il se présente comme ancré dans la tradition, véhicule des conceptions mondialisées qui ne relèvent pas seulement du domaine de la sexualité mais aussi de l’organisation familiale (monogamie contre polygamie, famille nucléaire contre famille élargie) et sociale (la virginité n’est pas considérée comme une obligation sociale mais comme un choix individuel). Cette insistance sur la notion de choix conduit par ailleurs à négliger les facteurs structurels de classe et genre qui influencent les comportements et relève aussi d’un processus d’individualisation qui touche fortement la société togolaise.
La valorisation de la virginité féminine comme réponse « africaine » à l’épidémie de VIH/sida relève d’une radicalisation identitaire basée paradoxalement sur l’intériorisation du regard colonial sur la sexualité des Africains qui nécessiterait d’être normalisée par la médecine et la religion. Elle renforce un système de représentations qui culpabilise la sexualité féminine et qui pose la femme au centre des accusations concernant la « dégénérescence » de la société

PDF - 432.7 ko
Affiche de la Thèse MININEL-2019