Partenaires

CNRS


Rechercher


Accueil > La recherche à l’Idemec > Axe 3 • Hétérographies des mondes contemporains

Axe 3 Hétérographies des mondes contemporains

Sous les directions de

- Laurent-Sébastien Fournier
- Cyril Isnart

L’IDEMEC se pose, dans ce nouvel axe de recherche, une question anthropologique majeure : si l’écriture organise de plus en plus son rapport au réel, en quoi l’Homme (s’) écrit son propre réel, c’est-à-dire son humanité ? Cet axe est donc étroitement lié à l’axe « L’Autre subjectivation », puisqu’il aborde la question de l’écriture comme mode de subjectivation et d’objectivation, et à l’axe « Altérités et pluralités en Méditerranée » en ceci que ces écritures tendent à redéfinir les frontières de l’altérité humaine. L’axe « Hétérographies des mondes contemporains » part du postulat que l’esthétique ne peut pas se comprendre en dehors du style, et que le style ne peut pas se comprendre en dehors des multiples formes d’écriture du monde, de soi et des autres. En d’autres termes, notre hypothèse est que l’esthétique est faite d’écritures, d’hétérographies. Mais l’accélération du mouvement vers les hétérographies concerne aussi les manières d’écrire et de décrire en anthropologie. La pratique de l’enquête s’adapte aux usages que les acteurs mettent en œuvre sur le terrain ; la restitution de ses résultats se décline de plus en plus sous des formes mobilisant d’autres types de narration que l’écrit dit « académique » : films ethnographiques, sites Web, projets multimédias, créations sonores, expositions, photographies, bandes dessinées, etc.