Partenaires

CNRS


Rechercher


Accueil > La recherche à l’Idemec > Axe 2 • L’Autre subjectivation

Axe 2 L’Autre subjectivation

Sous les directions de
Laurence Hérault
Christophe Pons

Comment l’anthropologie peut-elle repenser l’existant humain dans le chantier gigantesque qui affecte les fondations perceptuelles des mondes, des objets et des autres ? Dans la poursuite de l’axe précédent, cette deuxième recherche collective entend s’atteler à ce mouvement de fond qui, en France comme ailleurs, réinterroge la manière de penser le Sujet à l’aune des transformations de la manière qu’il a de se penser. Qu’il s’agisse de « sujet en situation » (Agier 2012), de « volume d’être » (Piette 2011), de « personne dividuelle » (Strathern 1988) ou de « nexus » (Ingold 2011), nombre d’auteurs pressentent la nécessité de saisir nouvellement les existants (humains et sociaux) dans leurs modes d’être aux mondes, dans leurs relations aux environnements, aux normativités, à leurs semblables différents (cf. Axe 1 & Axe 3), mais aussi à « eux-mêmes », à leurs corps, leurs identités de genre, de sexe, de religion, et à leurs intimités spirituelles. Or, si ce projet consiste à reprendre à nouveaux frais la question de la subjectivation, c’est à la condition d’éclaircissements conceptuels majeurs ; il s’agit d’appréhender la personne de l’anthropologie et l’individu de la sociologie, sans sacrifier à l’une ou l’autre de ces disciplines, de faire appel au sujet sans le séquestrer dans les sciences de la psychologie, et de ne pas oublier non plus de demeurer attentifs aux faits sociaux des revendications d’identités…

Assumer la conscience et le retour de l’inconscient du sujet
- Le retour du sujet ? Une question contemporaine
- Réappropriation critique des débats (tournants spéculatif, ontologique, anthropologie de la morale…)
Repenser la subjectivation
- Relationnisme, substantialisme, mystiques du soi, intériorités, altérités











Repenser la subjectivation des identités sexuées, sociales et religieuses

- Le Genre : processus de sexuation et de subjectivation

- L’urbain en Méditerranée : les nouvelles matrices de la différenciation subjective

- Le religieux : modes d’être en croyance