Partenaires

CNRS


Rechercher


Accueil > Agenda > Évènements passés - Archive

Deuxième Congrès GIS MÔM

Deuxième Congrès GIS MÔM

Mercredi 5 - Samedi 8 juillet 2017
Ateliers doubles (9h00-12h00/13h00-15h30) I
Ateliers simples (9h00-12h00)
INALCO, 65 rue des Grands Moulins 75013 Paris

Deuxième Congrès Groupement d’intérêt scientifique Moyen-Orient et Mondes Musulmans

- Manoël Pénicaud (IDEMEC, Aix-Marseille Université, CNRS) dirige le jeudi 6 juillet 2017 un atelier double

Khwaja Khidr from the Middle East to South Asia : A preliminary survey of a multireligious figure

Résumé de l’intervention de Manoël Pénicaud

Al-Khidr : a multi-faceted and ambiguous figure in the Mediterranean

In this paper, I propose to discuss in a comparative perspective several cases of identification between the Islamic figure of al-Khidr and other holy figures, in the eastern part of the Mediterranean. First I will comment the association of this multifaceted character with Qitmir, the dog of the Seven Sleepers (“Ashâb al-Kahf” in Arabic, Surah 18). Then I will present how the current identificationbetween the “Green One” and Saint Georges in the Middle East makes possible the sharing of sacred places. In the Balkans, al-Khidr is often associated with the prophet Elijah and also with Saint Nicolas, like in a shared holy place in Republic of Macedonia attended every 6th of May (Day of Saint Georges) by Christians and Muslims. I will finally present iconography of al-Khidr

- Dionigi Albera (IDEMEC, Aix-Marseille Université, CNRS) interviendra dans la seconde partie d’un atelier double le vendredi 7 juillet 2017.

Pèlerinages en dehors de l’Arabie et les lieux qui leur sont associés

Résumé de l’intervention :
Pèlerinages pluriels
Au cours de son histoire l’islam a été caractérisé par la présence d’une pluralité de pèlerinages, d’étendue et d’importance très diversifiées, au-delà de celui, central et « canonique », de La Mecque. Ces pèlerinages sont souvent aussi pluriels dans une autre acception : ils impliquent la fréquentation de lieux saints où les musulmans côtoient des fidèles d’autres religions. La communication examinera ce phénomène, en discutant certaines implications du point de vue de la topographie sacrée, des supports matériels de la dévotion, des symboles et de leurs interprétations

- Marie-Laure Boursin (IDEMEC Aix-Marseille Université ) dirige le samedi 8 juillet 2017 un atelier double

Enseignements islamiques en « terres d’islam » et en Europe : une mise en perspective

L’occasion de présenter deux programmes de recherche : l’ANR « L’enseignement de l’islam au Maroc, XVIIIe-XXIe siècle ILM (Islamic Learning in Morocco) », coordonnée par Sabrina Mervin (CJB) et le programme « Enseignement confessionnel musulman destiné aux enfants (5-11 ans) » (2016-2017), coordonné par Katia Boissevain (IDEMEC) et Marie-Laure Boursin (IDEMEC).

Cet atelier double est construit sur trois axes de questionnement :
- Les manières de faire,
- Les modalités de la modernisation,
- Le savoir en mouvement.

Résumé de l’intervention de Marie-Laure Boursin

L’enseignement islamique extrascolaire à Marseille et sa périphérie

L’enseignement religieux islamique en dehors des temps de l’école est apparu dès les années 1980 sur le territoire français, l’offre est multiple tant dans sa forme que dans son organisation et dépend grandement d’un cadre législatif (loi 1905). Deux formes d’institutions, organisées en association culturelle loi 1901, seront présentées ici : l’école coranique – dévolue à cette seule fonction d’enseignement – qui s’organise autour du maître coranique, et « l’association mosquée » fréquentée aussi par les fidèles pour le culte. À partir d’un terrain entamé dans les années 2000 dans le sud de la France, je reviendrai sur « manières de faire », partiellement « empruntées » au modèle existant dans le pays d’origine et au fonctionnement de « l’école laïque » en contexte français. J’ouvrirai mon propos sur les changements opérés ces dernières années et les questionnerai en terme de « modernisation » ou « d’adaptation ».

- Marion Breteau (IDEMEC, Aix-Marseille Université) intervient le samedi 8 juillet dans un atelier simple (Atelier 61)
13h - 15h30 : Salle 43.04

Demain, le printemps : des quotidiens entre vies rêvées et mondes imaginaires

Résumé de l’intervention de Marion Breteau :
Concurrences amoureuses et légitimités en négociation : l’image de la femme marocaine dans la société omanaise

Ce papier a pour objectif de présenter les différentes modalités de construction de la figure de « la femme marocaine » au Sultanat d’Oman. Dans les pays du Golfe, les femmes marocaines constituent une population migrante conséquente. Leur situation de femmes non accompagnées en mobilité, de vulnérabilité financière
et le type d’activités qu’elles exercent sont des éléments considérés de manière négative en termes moraux, et les inscrivent dans un rapport d’infériorité sociale. En tant que figure du fantasme masculin, elles sont à la
fois représentées comme inférieures et pour les Omanaises comme des ennemies, ce qui participe à redéfinir les modalités des relations et des attentes entre femmes et hommes omanais.

Pour en savoir plus